Sélectionner une page

Cassiopée

La constellation de Cassiopée est une des constellations les plus connues de l’hémisphère nord. Facile à repérer grâce à sa forme caractéristique de W et ses cinq étoiles brillantes, Cassiopée regorge d’objets du ciel profond observable aux jumelles ou avec un petit instrument optique. La constellation représente la reine d’Éthiopie Cassiopée issue de la mythologie grecque. [1]

Latitudes d’observation

Constellation de l’hémisphère nord, Cassiopée est totalement visible à des latitudes supérieures à -12°S.

La constellation de Cassiopée n’est que partiellement visible à des latitudes comprises entre -12°S et -44°S.

Cassiopée n’est cependant pas visible à des latitudes inférieures à -44°S. [2]

 

Comment repérer Cassiopée ?

La constellation de Cassiopée est facile à repérer car sa forme est simple et ses étoiles sont brillantes. Cassiopée forme en effet un W plutôt brillant dans le ciel nocturne. [3]

Un autre indice réside dans sa position par rapport à la Grande Ourse et à la Petite Ourse. Cassiopée est en effet à la même distance de la Petite Ourse que la Grande Ourse, mais est à l’opposée de celle-ci. Ainsi, en prolongeant les bords de la Grande casserole 5 fois pour atteindre l’étoile polaire, il suffit de doubler ce trajet pour tomber sur le W caractéristique de Cassiopée.

Carte de Cassiopée

Objets remarquables

Objets visibles aux jumelles – magnitude comprise entre 6 et 10

Nébuleuses

Nébuleuse Pacman
(NGC 281)

Magnitude apparente : 7 [4]

 

La nébuleuse de Pacman est un nuage d’hydrogène situé à 10 000 années lumières de la Terre. D’un diamètre d’environ 100 années lumières, la nébuleuse Pacman a une taille apparente égale à celle de la pleine lune dans le ciel nocturne, bien qu’elle soit beaucoup moins brillante et donc invisible à l’oeil nu. [5] [4]

Nébuleuse du Coeur
(IC 1805)

Magnitude apparente : 6,5 [6]

La nébuleuse du coeur tient son nom de sa forme, rappelant beaucoup le symbole du coeur. Située à une distance d’environ 7500 années lumières de la Terre, elle a un diamètre d’environ 200 années lumières. Cette nébuleuse par émission est éclairée par les jeunes étoiles âgées d’environ 1,5 million d’années visibles en son centre appartenant à l’amas Melotte 15. Les nuages de gaz de la nébuleuse sont même sculptés par les radiations et vents stellaires provenant de ces étoiles. [7] [8]

Nébuleuse de l’Âme
(IC 1795)

Magnitude apparente : 7

Située juste à côté de la nébuleuse du cœur, la nébuleuse de l’âme est une autre nébuleuse à émission, située à environ 6000 années lumières de distance de nous. [7]

Amas ouverts

Amas du Hibou, Amas de la Chouette, Amas de la Libellule, Amas E.T.
(NGC 457)

Magnitude apparente 6,4

 

L’amas du Hibou, amas ouvert d’un diamètre de 30 années lumières pour une distance de 6500 années lumières, porte ce nom car ses étoiles forment le dessin d’une chouette ou d’un hibou. En effet, les deux étoiles les plus lumineuses de l’amas forment les yeux u hibou, tandis que les autres étoiles dessinent les ailes et le corps de ce dernier. Certains peuvent y voir plutôt une libellule qu’un rapace nocturne, tandis que d’autres y voient même E.T. ! Quoi qu’il en soit, cet amas ouvert est sans doute l’un des plus beaux qui puisse être observé dans le ciel nocturne, et l’un des plus faciles à trouver dans la constellation de Cassiopée. [9]

Amas de la Rose de Caroline
(NGC 7789)

Magnitude apparente : 6,70 [10]

L’Amas de la Rose de Caroline tient son nom de la femme qui l’a découvert, Caroline Herschell durant le XVIII ème siècle. Cet amas, d’une distance de 6000 années lumières est constitué d’étoiles toutes âgées d’environ 1,6 milliards d’années. [11]

Cet amas, d’un diamètre d’environ 50 années lumières, a dans le ciel la taille apparente de la pleine lune. [12] Il est cependant repérable avec des jumelles, ou un petit télescope, qui révèle environ 300 étoiles. [13]

Amas Sel et Poivre de Cassiopée
(M 52, NGC 7654)

Magnitude apparente : 7,3

 

Découvert par Charles Messier le 7 septembre 1774, l’Amas Sel et Poivre de Cassiopée est un jeune amas ouvert âgé de seulement 35 millions d’années et dont la distance par rapport à la Terre est connue de manière très incertaine et serait comprise entre 3000 à 7000 années lumières selon les sources. [14] [15]

Il est possible d’observer M 52 avec des jumelles. L’amas prendra alors l’apparence d’une tache blanchâtre floue. Afin de pouvoir distinguer les étoiles de l’amas, un petit télescope amateur de 100 mm de diamètre suffit. Les étoiles les plus brillantes de l’amas semblent être disposées en “V”. [14]

Amas du Voilier
(NGC 225)

Magnitude apparente : 7,00

 

Situé à une distance d’environ 2000 années lumières, l’Amas du Voilier est un amas ouvert découvert par Caroline Herschel en 1784. [16]

NGC 7788

Magnitude apparente : 9,4 [17]

NGC 7788 est un amas ouvert contenant 40 étoiles situé à une distance de la Terre de 9600 années lumières. [18]

Amas de la Toile de la Veuve
(NGC 7790)

Magnitude apparente : 8,5 [19]

Situé à environ 10 000 années lumières, NGC 7790 est un autre amas ouvert situé à proximité de NGC 7788. [20]

Objets visibles avec un petit télescope amateur (200 mm) – magnitude comprise entre 10 et 12

Nébuleuses

IC 53 & IC 59

Magnitude apparente : 10 [21]

IC 59 et IC 63 forment deux nébuleuses à diffusion éclairées par l’étoile Gamma Cassiopeiae, de magnitude apparente 2,25. [22] [23] Les deux nébuleuses sont à une distance de la Terre d’environ 600 années lumières [24], mais IC 63 est légèrement plus proche de l’étoile Gamma Cassiopeia que IC 59. [22]

Nébuleuse de la Bulle
(NGC 7635)

Magnitude apparente : 10 [25]

La nébuleuse de la Bulle, nommée ainsi à cause de sa forme rappelant fortement une bulle, est une nébuleuse planétaire d’un diamètre d’environ 7 années lumières et située à une distance de la Terre de 7100 années lumières. [26]

Galaxies

Galaxie de l’Éclat d’Étoile
(IC 10)

Magnitude apparente : 11,8 [27]

La galaxie de l’Éclat d’Étoile, aussi appelée IC 10, est une galaxie naine irrégulière située à environ 2,3 millions d’années lumières de notre planète. La galaxie contient une grande population d’étoiles géantes récemment formées. [28]

 

Objets visibles avec un télescope amateur (400 mm) – magnitude comprise entre 12 et 15

Références :

[1] Mythologica. Cassiopée, la vantarde. Disponible sur: http://www.mythologica.info/mythologie-grecque/cassiopee-la-vantarde/

[2] Skytonight. Cas – Cassiopeia the Queen of Ethiopia. Disponible sur: http://skytonight.org/cas

[3] Arnaud Frich Photographie. Constellation Cassiopée. Disponible sur: https://www.arnaudfrichphoto.com/constellation-cassiopee.htm

[4] Club Regulus. NGC 281. Disponible sur: http://clubregulus.free.fr/NGC281.html

[5] Ursa Major Astronomie. La nébuleuse Pacman. Disponible sur: http://www.ursa-major-astronomie.com/pages/astrophotographie/nebuleuses/ngc-281la-nebuleuse-pacman.html

[6] Photo Millenium. IC 1805 – Nébuleuse du coeur. Disponible sur: https://millenniumphoton.com/portfolios/ic1805-nebuleuse-coeur/

[7] Astronoo. Nébuleuses du Coeur et de l’âme. Dispnible sur: http://www.astronoo.com/fr/articles/nebuleuses-coeur-et-ame.html

[8] Ciel des Hommes. Melotte 15 dans le coeur. Disponible sur: https://www.cidehom.com/apod.php?_date=170210

[9] Stelvision. NGC457, l’amas de la Chouette. Disponible sur: https://www.stelvision.com/astro/fiche-observation/ngc457-lamas-de-la-chouette/

[10] In-The-Sky. The open cluster NGC 7789. Disponible sur: https://in-the-sky.org/data/object.php?id=NGC7789

[11] Ursa Major Astronomie. NGC7789. Disponible sur: http://www.ursa-major-astronomie.com/pages/astrophotographie/amas-d-etoiles/ngc7789.html

[12] Ciel des Hommes. La Rose de Caroline. Disponible sur: https://www.cidehom.com/apod.php?_date=131026

[13] Astrosurf. L’amas ouvert NGC 7789. Disponible sur: http://www.astrosurf.com/astro_virtu/info/f_7789.htm

[14] The Messier Catalog. Messier Object 52. Disponible sur: http://messier.obspm.fr/f/m052.html

[15] Association Sterenn. Messier 52. Disponible sur: https://www.asso-sterenn.fr/messier-52/

[16] Wakah Chan Club d’Astronomie. NGC 0225. Disponible sur: https://www.astronomie45.com/product-page/ngc-0225

[17] The Sky Live. NGC 7788 – Open Cluster Disponible sur: https://theskylive.com/sky/deepsky/ngc7788-object

[18] Astrophoton. NGC 7788 + NGC 7790. Disponible sur: http://www.astrophoton.com/NGC7788.htm

[19] The Sky Live. NGC 7790 – Open Cluster. Disponible sur: https://theskylive.com/sky/deepsky/ngc7790-object

[20] J. W. Inman. NGC 7790 & NGC 7788. Disponible sur: http://www.jwinman.com/starcharts/NGC%207790%20chart.htm

[21] Freestarcharts. IC 59 and IC 53 – Reflection and Emission Nebulae. Disponible sur: https://freestarcharts.com/ic-59

[22] APOD. IC 59 et IC 53 dans la constellation de Cassiopée. Disponible sur: https://www.apod.tv/collection/ic-59-et-ic-63-dans-la-constellation-de-cassiopee

[23] Star Facts. Gamma Cassiopeiae. Disponible sur: https://www.star-facts.com/gamma-cassiopeiae/

[24] Cosmovisions. Cassiopée. Disponible sur: http://www.cosmovisions.com/cas.htm

[25] Constellation Guide. Bubble Nebula – NGC 7635. Disponible sur: https://www.constellation-guide.com/bubble-nebula-ngc-7635/

[26] Cosmovisions. NGC7635, Nébuleuse de la Bulle. Disponible sur: http://www.cosmovisions.com/NGC7635.htm

[27] Nasa/ipac Extragalactic Database. IC 0010. Disponible sur: http://ned.ipac.caltech.edu/cgi-bin/nph-objsearch?objname=IC+10&extend=no

[28] Ciel des Hommes. IC 10, galaxie à sursaut de formation d’étoiles. Disponible sur: https://www.cidehom.com/apod.php?_date=120104